Introduction

par | Oct 5, 2021 | informations générales | 0 commentaires

Bienvenue à vous toutes et tous.

Ce blog est destiné, en priorité à vous présenter mes livres. J’espère qu’ils auront l’heur de vous plaire ! Je vous parlerai aussi un peu de moi…

Roman à suspense

Je m’appelle Maria Briffaut. Mon troisième livre : « Elle l’a bien cherché »  est paru aux éditions du Lys Bleu fin juillet 2021. Le suspense y tient une part importante…

Vous avez probablement déjà pris connaissance du résumé : L., divorcée et mère de famille, fait la connaissance de Roger. Après quelques rencontres dans des lieux publics, il l’invite chez lui. Elle accepte. Le masque tombe.

Témoignage 

Il s’agit d’un roman qui,  pourtant,  contient de nombreux éléments autobiographiques… puisque j’ai moi-même vécu en grande partie cette désagréable mésaventure. 

Bonne nouvelle pour mes lectrices, lecteurs et pour moi-même, celles et ceux qui ont d’ores et déjà lu mon livre disent qu’ils n’ont pas pu le lâcher avant la fin ! Commentaire de Marie Claire ANDRE, une lectrice :

 « J’ai lu ce livre en une soirée, captivant, je vous le recommande. Juste une petite remarque, le titre de ce livre est dur !!! »

Oui, mais le titre dit bien comment a été reçue ma mésaventure…

Ce récit parlera à de nombreuses femmes tant la violence qui nous est faite est répandue. Il s’inscrit bien dans la mouvance actuelle. Et, pourtant, j’en avais commencé l’écriture avant d’entendre les premiers témoignages de femmes violentées dans les médias. En effet, j’avais interrompu la rédaction de « Elle l’a bien cherché » pour me lancer dans un essai, publié à l’automne 2019 et qui s’intitule «Les Fantines, l’accouchement sous X, une violence faite aux femmes ». Encore une histoire de femmes… 

J’écris sur les femmes et pour les femmes. Mais les hommes sont également bienvenus bien entendu.

Mais je vous livre tout d’abord quelques éléments biographiques

Je suis née sous X, c’est-à-dire abandonnée de façon anonyme à la naissance. Du moins en était-il ainsi rendu compte dans mon dossier de la DDASS. La suite a prouvé que cette relation des faits était loin d’être exacte… 

J’ai été adoptée par un couple de valenciennois. Bien plus tard, j’ai recherché mes origines – sans succès – jusqu’à ce qu’un soir de décembre 2010, le téléphone sonne chez moi : Ma famille biologique venait de me retrouver… un vrai miracle. Depuis, mes frères et sœurs et moi-même formons une famille unie. Je rends compte de cette merveilleuse aventure dans mon premier livre « De cœur et de sang », paru aux éditions Amalthée. Il se veut un témoignage sur la complémentarité des filiations, adoptive et biologique. 

J’étais devenue présidente d’une association : l’Association pour le Droit aux Origines des Nés sous X (ADONX) et dans ce cadre, avais réalisé de nombreuses médiations entre des mères et des enfants, acteurs de la naissance sous X, et qui s’étaient retrouvés. 

C’est ainsi que j’ai écrit « Les Fantines » qui contient huit témoignages (poignants) de femmes ayant accouché sous X. Elles nous livrent leur vécu, nous racontent leurs chagrins et leurs espoirs. Cet ouvrage a été très bien reçu par la presse sociale. Madame Nadine Lefaucheur, sociologue, retraitée du CNRS, Madame Odile Roy, professeure de droit européen à l’Université et Maitre Pierre Verdier, avocat au Barreau de Paris m’ont chacun fait l’honneur d’un chapître dans Les Fantines.

Je pourrais presque dire que je l’ai écrit pour ma mère de naissance, car il s’est avéré qu’elle n’avait pas voulu me laisser en adoption. Elle a été victime d’un abandon forcé. 

J’ai d’ailleurs attaqué en justice l’hôpital qui gardait le dossier archivé de ma naissance. Des vidéos ont été réalisés par BFM-TV et FR3 Nord. Vous trouverez les vidéos sur ce site. 

Sur ce site, vous allez pouvoir effectuer des commentaires sur mes livres et m’envoyer des messages. Je répondrai dans la mesure du possible, à toutes et à tous, si je le peux. Le dialogue entre l’écrivain et son public fait mon bonheur !

Au fur et à mesure, des articles paraitront sur « Elle l’a bien cherché ». Le plus possible, j’espère. La sortie du livre étant encore très proche, seul pour l’instant « Le courrier vendéen » a eu l’occasion d’en parler. Deux chroniqueuses en ont déjà rendu compte. Il y en aura d’autres, nombreux je le souhaite,  avant la fin de l’année. Je les posterai au fur et à mesure.  

Non publié mais à lire tout de même

Lorsque j’ai terminé « Elle l’a bien cherché », le livre comportait environ 23O pages. A sa publication, il n’en faisait plus qu’une centaine. Pourquoi ? Parce qu’au départ, j’avais beaucoup écrit sur mon amie d’enfance, que je nomme Suzie. Je parlais, entre autres, de sa maladie qui s’est étirée sur de longues années et sur son décès brutal. 

Finalement, dans un souci d’homogénéité, j’ai retiré presque tout ce qui concernait mon amie. 

Cependant, je vous en donnerai des extraits à lire sur ce site. Nous verrons si cela peut vous intéresser. 

Elle l’a bien cherché se commande dans n’importe quelle librairie, la FNAC, Amazon, etc… Je vous en souhaite bonne lecture ! 

Author: Maria Briffaut

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles liés

Maria Briffaut