Les Fantines

par | Fév 21, 2022 | maria écrit | 0 commentaires

Bonjour,

J’espère que vous avez passé un bon week-end ! Ce matin, je vous parlerai de mon deuxième livre, paru en juin 2019 : « Les Fantines, l’accouchement sous X, une violence faite aux femmes ».

Présidente depuis de longues années d’une association de personnes nées sous X (c’est-à-dire dans l’anonymat, sans connaitre le nom de ses parents de naissance), j’ai effectué des médiations et des mises en relation entre des mères ayant laissé leur enfant à l’adoption et les enfants qu’elles ont retrouvé, la plupart du temps après une enquête menée par un détective.

J’ai recueilli le témoignage de huit d’entre elles, cinq qui expliquent comment, piégées par le manque de moyens ou pressées par leurs familles, elles ont dû se résigner à ce geste, trois d’entre elles qui disent s’être fait « voler » leur enfant, celui-ci leur ayant été enlevé contre leur gré à la maternité. Le cas de Rozenn Monereau, volée de cette façon à la naissance à sa mère biologique, fait l’objet d’un développement particulier d’Odile Roy, professeure de droit européen et comparé à l’Université. La justice a reconnu ce vol d’enfant, pratiqué sous couvert d’un faux accouchement sous X et sévèrement puni les auteurs toujours en vie.

Ces témoignages sont à la fois édifiants et poignants.

Les français croient que l’accouchement sous X est la façon « normale » de laisser son enfant à l’adoption. Or, il s’agit d’une exception française héritée du Maréchal Pétain, d’après un décret-loi de septembre 1941. Les autres pays européens ne connaissent pas l’accouchement anonyme, les femmes laissent leurs enfants à l’adoption avec leurs coordonnées dans un dossier leur permettant, à elles et à leurs enfants, de se retrouver plus tard.

Analyse sociologique et historienne, « Les Fantines » bat en brèche les idées reçues sur le sujet ! Lisez-le, vous apprendrez beaucoup sur le sujet.

Et n’hésitez pas à faire part de votre avis sur un commentaire !

Author: Maria Briffaut

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles liés

Maria Briffaut