Méchamment les oiseaux, de Suzanne Prou

par | Jan 11, 2022 | maria lit | 1 commentaire

Bonjour,

Avez-vous lu le court récit de Suzanne prou intitulé « Méchamment les oiseaux », publié en 1971 ?

Suzanne Prou est décédée en 1995. Elle a obtenu le prix Cazès en 1972 pour cet ouvrage avant de décrocher le Renaudot pour « La terrasse des Bernardini ».

Ecrit à la première personne du singulier, ce roman au titre intrigant nous livre les pensées et  l’imaginaire d’un quinquagénaire, cloué au fond de son lit par une dépression nerveuse. On lui a dit qu’il avait été victime d’une syncope et qu’il était tombé en parlant d’oiseaux… D’ailleurs, il lui semble entendre, de temps à autre, des bruissements d’ailes.

Dans la solitude de sa chambre, le narrateur laissera remonter à la surface de sa mémoire des souvenirs d’enfance. Ses parents, la famille, leurs ami(e)s. Ces éclats de vie, en ordre dispersé et apparemment dépourvus de signification, finiront par s’imbriquer, s’ordonner, jusqu’au coup de théâtre final…

Grâce à ce roman de l’intériorité, le lecteur suit le narrateur dans son auto-psychanalyse ce qui fait toute l’originalité du récit. Il nous distille savamment les indices. Nous dévoile pas à pas les secrets de cette âme blessée.

Vous ne serez pas déçu(e)s par « Méchamment les oiseaux » !

Et toujours le jeu-cadeau qui vous permet de gagner l’un de mes livres !

A bientôt.

Maria

 

 

Author: Maria Briffaut

1 Commentaire

  1. Christiane Paligot

    Merci pour le bon commentaire de cette œuvre ainsi que sa présentation!

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles liés

Maria Briffaut